Les Cinq Dernières Minutes

Posté par mediasmctl le 3 septembre 2008

Les Cinq Dernières Minutes est une série télévisée française, en 56 épisodes de 90 minutes (en moyenne), dont 51 en noir et blanc, créée par Claude Loursais et diffusée du 1er janvier 1958 au 7 novembre 1973 sur la première chaîne de l’ORTF.

Après une période transitoire comprenant 4 épisodes de 90 minutes, diffusés du 19 juillet 1974 au 16 janvier 1975, une deuxième série, en 95 épisodes de 90 minutes, a été diffusée de 1975 à 1996 sur Antenne 2 puis France 2.

La célèbre phrase du commissaire Bourrel dans les Cinq Dernières Minutes sur ORTF.fr

http://www.dailymotion.com/video/k155mAFNBouShkrsnu

C’est la première longue série d’enquêtes policières de la télévision française. Elle est basée sur l’exposition d’une enquête où le spectateur doit, en compagnie de l’inspecteur puis commissaire Antoine Bourrel et de son acolyte Dupuy, rechercher les indices qui permettront à la fin de découvrir le coupable. Les premiers épisodes possèdent des caractéristiques originales abandonnées après quelques épisodes.

Le premier épisode de la série, réalisé par Claude Loursais fut diffusé le 1er janvier 1958 à 20h15.

Ainsi, à ses débuts, la série était une émission-jeu, qui, tournée en studio, était diffusée en direct. Deux téléspectateurs sélectionnés étaient placés dans des cabines séparées, devant des moniteurs, afin de suivre, comme le téléspectateur, le déroulement de l’enquête, et devaient deviner qui était le coupable de l’intrigue, au moment du célèbre : « Bon dieu ! Mais c’est… Bien sûr ! » (et non pas « Bon sang ! », expression jamais utilisée) de l’inspecteur Bourrel[réf. nécessaire].

L’émission durait 40 minutes. Vers la fin de l’émission Raymond Souplex allait rejoindre les deux candidats et leur proposait de repasser deux ou trois séquences de leur choix, qui pouvaient leur permettre de trouver l’assassin.

L’émission étant en direct, chaque comédien devait rejoindre au plus vite le décor de la scène demandée par le candidat et la rejouer aussitôt.

Cette série rencontra un énorme succès populaire jusqu’à la disparition de son interprète principal, Raymond Souplex, en novembre 1972. On ne retrouva pas dans les séries suivantes, l’engouement que la première saison avait pu susciter.

C’est le commissaire Le Carré, interprété par Christian Barbier et l’inspecteur Ménardeau, Marc Eyraud, qui prirent la place de Bourrel et Dupuy. Ménardeau opéra seul dans un épisode, puis fit équipe avec l’inspecteur Lindet, interprété par Henri Lambert. Le commissaire Le Carré résoudra seul l’affaire dans l’épisode Le coup de pouce. Mais ni Henri Lambert, ni Christian Barbier, ne voulaient être liés à une série.

Le troisième essai de Claude Loursais s’avéra être le bon. Jacques Debary allait désormais incarner le nouveau commissaire des Cinq dernières minutes. Le premier épisode de la série avec Jacques Debary fut diffusé en juin 1975. D’abord nommé Broussard, il fut rebaptisé Cabrol, et opéra avec l’inspecteur Ménardeau (Marc Eyraud) jusqu’en 1990.

En 1982, Claude Loursais réalise son dernier épisode.

A partir de 1993, l’inspecteur Massard interprété par Pierre Santini prend le relais.

En 1996, sera diffusé le dernier épisode de cette série de 155 épisodes plus que trentenaire. Sans doute l’une des émissions les plus anciennes de la télévision française, et vraisemblablement du monde .

 

Laisser un commentaire

 

le site officiel Fr de bren... |
Charmed |
La petite maison dans la pr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meilleursurdetoutmoncoeur
| Actualité de la Télévision
| Site de la serie " De tout ...