Yves Mourousi

Posté par mediasmctl le 4 septembre 2008

yvesmourousi.jpg

Né le 20 juillet 1942
Décédé le 07 avril 1998 (à l’âge de 55 ans)

De 1975 à 1988 : présentateur et rédacteur en chef du journal de 13 heures à TF1 avec à ses côtés successivement Claude Pierrard, Michel Denisot, Jean-Pierre Pernaut et à partir de 1981 Marie-Laure Augry.
 

 

 

Il apporte un changement radical aux journaux télévisés, en étant le premier à faire sortir le journal de son studio, avec un minimum d’un direct en extérieur par semaine. Il est également le premier à faire un direct depuis la place Rouge à Moscou (du temps de l’URSS), la Pologne en 1977, la place Tian’anmen à Pékin en 1979. C’est ainsi que des quatre coins du monde il lance son célèbre « Bonjour » (peu conforme aux usages de l’époque). Il présente certains de ces journaux dans des lieux insolites, comme un bloc opératoire, d’où les télespectateurs peuvent suivre en direct l’opération d’un malade à cœur ouvert, ou bien d’une centrale nucléaire, d’un sous-marin en plongée, d’un porte-avions de la marine française, à bord du Concorde. À cette époque le journal télévisé de TF1 durait une heure, avec une première partie consacrée à l’actualité et une deuxième partie plus tournée vers la culture.
On se souvient aussi de ses clins d’œil à l’actualité, arborant tantôt le casque de chantier Bouygues le jour de la privatisation de la chaîne, une façon de dire « je suis et je reste indépendant », tantôt l’imperméable et les lunettes noires du Président polonais, le général Jaruzelski, venu en visite en France au grand dam du Premier ministre de l’époque, Laurent Fabius.
ym.jpg

 

 Épouse en 1985 Véronique d’Alançon (1961-1992) à Nîmes. Ils ont une fille, Sophie, en 1986. La forte médiatisation de leur mariage leur vaut d’être moqués par Coluche et Thierry Le Luron lors d’un mariage parodique le 25 septembre 1985.

 

 

Yves Mourousi est enterré au cimetière du Montparnasse, au côté de son épouse décédée brutalement près de six ans avant lui, en 1992.

Lire la biographie complète

Publié dans Les journalistes du JT | Pas de Commentaire »

Les Cinq Dernières Minutes

Posté par mediasmctl le 3 septembre 2008

Les Cinq Dernières Minutes est une série télévisée française, en 56 épisodes de 90 minutes (en moyenne), dont 51 en noir et blanc, créée par Claude Loursais et diffusée du 1er janvier 1958 au 7 novembre 1973 sur la première chaîne de l’ORTF.

Après une période transitoire comprenant 4 épisodes de 90 minutes, diffusés du 19 juillet 1974 au 16 janvier 1975, une deuxième série, en 95 épisodes de 90 minutes, a été diffusée de 1975 à 1996 sur Antenne 2 puis France 2.

La célèbre phrase du commissaire Bourrel dans les Cinq Dernières Minutes sur ORTF.fr

http://www.dailymotion.com/video/k155mAFNBouShkrsnu

C’est la première longue série d’enquêtes policières de la télévision française. Elle est basée sur l’exposition d’une enquête où le spectateur doit, en compagnie de l’inspecteur puis commissaire Antoine Bourrel et de son acolyte Dupuy, rechercher les indices qui permettront à la fin de découvrir le coupable. Les premiers épisodes possèdent des caractéristiques originales abandonnées après quelques épisodes.

Le premier épisode de la série, réalisé par Claude Loursais fut diffusé le 1er janvier 1958 à 20h15.

Ainsi, à ses débuts, la série était une émission-jeu, qui, tournée en studio, était diffusée en direct. Deux téléspectateurs sélectionnés étaient placés dans des cabines séparées, devant des moniteurs, afin de suivre, comme le téléspectateur, le déroulement de l’enquête, et devaient deviner qui était le coupable de l’intrigue, au moment du célèbre : « Bon dieu ! Mais c’est… Bien sûr ! » (et non pas « Bon sang ! », expression jamais utilisée) de l’inspecteur Bourrel[réf. nécessaire].

L’émission durait 40 minutes. Vers la fin de l’émission Raymond Souplex allait rejoindre les deux candidats et leur proposait de repasser deux ou trois séquences de leur choix, qui pouvaient leur permettre de trouver l’assassin.

L’émission étant en direct, chaque comédien devait rejoindre au plus vite le décor de la scène demandée par le candidat et la rejouer aussitôt.

Cette série rencontra un énorme succès populaire jusqu’à la disparition de son interprète principal, Raymond Souplex, en novembre 1972. On ne retrouva pas dans les séries suivantes, l’engouement que la première saison avait pu susciter.

C’est le commissaire Le Carré, interprété par Christian Barbier et l’inspecteur Ménardeau, Marc Eyraud, qui prirent la place de Bourrel et Dupuy. Ménardeau opéra seul dans un épisode, puis fit équipe avec l’inspecteur Lindet, interprété par Henri Lambert. Le commissaire Le Carré résoudra seul l’affaire dans l’épisode Le coup de pouce. Mais ni Henri Lambert, ni Christian Barbier, ne voulaient être liés à une série.

Le troisième essai de Claude Loursais s’avéra être le bon. Jacques Debary allait désormais incarner le nouveau commissaire des Cinq dernières minutes. Le premier épisode de la série avec Jacques Debary fut diffusé en juin 1975. D’abord nommé Broussard, il fut rebaptisé Cabrol, et opéra avec l’inspecteur Ménardeau (Marc Eyraud) jusqu’en 1990.

En 1982, Claude Loursais réalise son dernier épisode.

A partir de 1993, l’inspecteur Massard interprété par Pierre Santini prend le relais.

En 1996, sera diffusé le dernier épisode de cette série de 155 épisodes plus que trentenaire. Sans doute l’une des émissions les plus anciennes de la télévision française, et vraisemblablement du monde .

 

Publié dans Series/Feuilletons | Pas de Commentaire »

Des chiffres et des lettres

Posté par mediasmctl le 3 septembre 2008

Des Chiffres et des Lettres est un jeu télévisé créé le 4 janvier 1972 par Armand Jammot, reposant sur les compétences en calcul et sur la connaissance du vocabulaire des candidats. Diffusé sur la deuxième chaîne de l’ORTF, sur Antenne 2, France 2 puis sur France 3 depuis la rentrée scolaire 2006, il est aussi rediffusé par TV5. C’est la plus ancienne émission toujours diffusée de la télévision française.

Le jeu est actuellement présenté par Laurent Romejko, Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard, ces deux derniers contrôlant la validité des solutions proposées par les candidats.
http://www.dailymotion.com/video/k32mkaHLn40QY989yG

1965 : Armand Jammot crée le dimanche 19 septembre 1965 l’émission Le Mot le plus long, alors restreinte aux lettres (tirages de 7 lettres), animée par Christine Fabréga et diffusée toutes les 2 semaines après le repas dominical. Au tout début, les lettres non utilisées restaient en jeu, aussi avait-on intérêt à jouer les mots sans « lettre chère » pour plomber le tour du concurrent. Le jeu fait également appel à la culture générale : chaque candidat dont le total des points est impair doit répondre à une question sur un sujet divers. Le premier mot joué fut « MÉE » (auge à saler les harengs), à partir du tirage EGBMEOE.
1968 : L’émission devient hebdomadaire.
1972 : Le 4 janvier, l’émission est renommée Des Chiffres et des Lettres, devient quotidienne et est présentée par Patrice Laffont avec la complicité de Max Favalelli pour Le Mot le plus long et de Fabien Buhler, alias Monsieur Calcul, pour Le Compte est bon. Une assistante de l’équipe d’Armand Jammot, Dany Roig est chargée de placer les plaques magnétiques des chiffres sur un tableau.
À cette occasion, Eddie Warner compose la célèbre musique de l’émission, intitulée Western Patrol. D’abord diffusée avant le journal télévisé de 20h, l’émission sera plus tard déplacée en milieu d’après-midi.

1975 : Bertrand Renard, alors candidat, remporte brillamment 12 matchs. Il intègre l’équipe de l’émission à la demande d’Armand Jammot, en remplacement de Fabien Buhler.
1976 : Première « Coupe des champions » à Monaco, rassemblant les 8 meilleurs joueurs de l’émission sur la saison précédente, remportée par Gilbert Lamic.
1982 : Passage à des tirages de 9 lettres pour Le Mot le plus long.
1983 : Premier « Grand tournoi » à Nîmes, rassemblant tous les meilleurs joueurs de la discipline, remporté par Franck Dubois de la Patellière. Plus tard, le Grand Tournoi aura lieu à Antibes.
1985 : Première « Coupe des clubs » remportée par le club de Paris.
1989 : Laurent Cabrol devient présentateur.
1992 : Max Meynier devient présentateur, rapidement remplacé par Laurent Romejko.
1992 : Laurent Romejko devient présentateur.
1994 : Passage au jeu duplicate avec ordinateur à l’occasion du « grand tournoi open ».
1998 : Décès d’Armand Jammot le 19 avril.
2000 : Départs d’Yvette Plailly et d’Arlène Tempier. Nouveau générique, nouveau décor, introduction des Duels. Temps réduit à 45 secondes pour les chiffres (au lieu de 50) et à 30 pour les lettres (au lieu de 40). Le décompte des points est légèrement modifié.
2005 : Le « Tournoi des légendes » consacre Pierre-Marie Billy.
2005 : Nouveau décor, nouvel habillage.
2006 : L’émission migre sur France 3.
2007 : Le « Tournoi des Familles » est remporté par l’équipe Thomas-Eric Albouy, membres du club de Plan-de-Cuques (13).
2007 : Nouveau décor
2008 : Nouvelle musique du générique

http://www.dailymotion.com/video/k2sTeVGD5unsNElQFt

 

Publié dans Jeux | Pas de Commentaire »

123
 

le site officiel Fr de bren... |
Charmed |
La petite maison dans la pr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meilleursurdetoutmoncoeur
| Actualité de la Télévision
| Site de la serie " De tout ...